Accueil Dossier Que penser des livres audio ?
DossierWebzine

Que penser des livres audio ?

Vous êtes plutôt passionné par la révolution numérique ou un fervent défenseur du bon vieux livre imprimé ?

Tandis que l’on ne cesse de débattre du présent et de l’avenir du livre, Fabien, bibliothécaire à la Médiathèque des Gaves, nous aide à comprendre pourquoi le livre audio est en plein boom !

 

Un livre parlé, késako ?

Le livre audio est apparu au début du 20e siècle. C’est la lecture à haute voix d’un livre sur un support physique. Il rappelle la tradition d’oralité qui remonte à la nuit des temps : troubadours, histoires au coin du feu, parents qui racontent une histoire aux enfants avant de les coucher, etc.

Les premiers livres audio à voir le jour sont des histoires pour enfants, des méthodes d’apprentissages de langues ainsi que des collections plus “classiques” (romans, documentaires), en petit nombre, à destination avant tout des personnes malvoyantes.

Il faut attendre la fin du 20e siècle pour voir la démocratisation de ces livres d’un genre nouveau auprès du grand public. Un catalogue qui s’enrichit et se diversifie (actuellement, on retrouve aussi bien des romans, dont, de grands prix littéraires, des romans policiers, de la science-fiction, de la littérature étrangère, des documentaires…) passant par l’évolution des technologies : de la cassette audio au CD puis au mp3, et maintenant les smartphone, permettant une facilité d’utilisation accrue.

De plus en plus d’éditeurs se lancent dans l’aventure. En France par exemple, Audible ou encore Gallimard . (Grand éditeur de littérature blanche au format papier, qui propose dorénavant un vaste panel d’ouvrages, par le biais de sa collection Écoutez lire).

De sérieux atouts !

Un des éléments phares ayant permis son engouement : pouvoir faire autre chose tout en écoutant un livre et ainsi, optimiser son temps.

Il est, par exemple, plébiscité pour s’évader dans les transports en commun (voiture personnelle, bus, etc.), en faisant du sport (Anima sana in coropore sano) (NDLR : l’équipe découvre en même temps que vous que Fabien est polyglotte) (elle est impressionnée), pendant la réalisation de tâches ménagères rébarbatives qui ne demandent pas une grande concentration : ménage, repassage, cuisine. (NDLR bis : ainsi que son appétence plus évidente pour le ménage que pour la cuisine…)

Quoi de mieux que d’écouter Le seigneurs des anneaux et plus particulièrement le passage de la bataille du gouffre de Helm pour rendre le pliage de chaussettes tellement épique ?

La lecture d’un livre au format papier nous demande une attention soutenue, un environnement calme, avoir un bon éclairage et tenir physiquement le livre dans ses mains.

A contrario, lire un livre audio propose beaucoup moins de contraintes d’utilisation : tout au mieux un équipement pour le lire et l’écouter, permettant de s’affranchir de l’objet en tant que tel. Pouvoir lire tout le temps et plus facilement.

Plus proche de l’oralité, la lecture de livre audio permet de s’évader différemment qu’avec la lecture classique. D’une part, l’histoire nous est racontée par le biais de très bons narrateurs. Le métier, tout comme pour le doublage au cinéma, s’étant professionnalisé. Ces nouveaux orateurs, grâce à l’intonation de leur voix arrivent à transmettre les émotions plus facilement : la colère, le sarcasme, l’urgence (…) et rendent de ce fait le récit plus vivant.

Par ailleurs, le ressenti se trouve être comparable à celui que l’on peut apprécier au cinéma. Notre cerveau n’étant pas occupé à lire, il se laisse emporter, s’évader et l’oralité stimule plus facilement notre imagination. En ce sens, cet autre format permet aux personnes éloignées de la lecture (ado, adultes très pris par le travail, etc.) d’y revenir, et de découvrir autrement les livres.

Le catalogue s’étant enrichi considérablement ces dernières années, il est facile de retrouver un livre qu’on adore, voir que l’on connait par cœur en format papier, maintenant édité en audio.

Le lecteur aura alors une autre vision d’une même histoire. Un ressenti différent, au même titre que les adaptations de romans en bandes dessinées ou sur grand écran.

Ce format permet également une démocratisation des ouvrages dits “complexes” : les romans au style littéraire difficile d’accès, trop volumineux, avec beaucoup de descriptions, etc.

Il faut enfin y voir moyen non négligeable de reposer notre vue, déjà trop sollicitée par les écrans au quotidien !

Un véritable coup de pouce à l’apprentissage

Dernier point mais pas des moindres, les livres audio peuvent être utiles pour la littératie qui est “l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités” (définition wikipédia).

Écouter un livre tout en lisant sa version papier permet d’augmenter la motivation, la confiance et la compréhension d’une personne. Enfant / adulte, non familier avec la langue ou ayant des difficultés de lecture et de compréhension orale verra son apprentissage facilité par ce biais.

Le mot de la fin

Si ces mots vous ont convaincu, laissez vous tenter ! La Médiathèque des Gaves propose une sélection de près de 700 titres différents.

Vous y retrouverez aussi bien des classiques : Candide de Voltaire / du terroir : Quelqu’un de bien de Françoise Bourdin / de la littérature blanche : Premier sang d’Amélie Nothomb / du polar : Je suis l’abysse de Carrisi /de la SF : La prophétie des abeilles de Werber…

Si vous n’êtes pas encore inscrit, venez quand même ! L’inscription est désormais totalement gratuite pour tous et facile à réaliser (Sur présentation de la CNI et d’une attestation de domicile). Vous repartirez avec vos livres audios dans la foulée.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous suggérons également ...

DossierWebzine

Quand les Jeux Olympiques rimaient avec fantaisie : retour sur des épreuves oubliées

De nombreuses disciplines ont été proposées au fil du temps dans le...

BrèvesWebzine

Une saga sportive riche en rebondissement !

L’histoire sportive d’Oloron Sainte-Marie est marquée par une quête constante d’infrastructures adaptées...

Coups de coeurWebzine

Arette : La flamme olympique fait des étincelles dans le cœur des villageois !

Ce lundi 20 mai 2024, le village d’Arette, niché au cœur des...

DossierWebzine

Le siècle d’or des patronages : d’une nécessité sociale à une aventure collective !

Club, fédération, association ou encore union sportive… sont des termes bien connus...