Accueil À voir LÀ HAUT, UN CHÂTEAU …
À voirDossierWebzine

LÀ HAUT, UN CHÂTEAU …

Chaque été, nous avons la chance de pouvoir accueillir en renfort un pool d’emplois d’été (PRÉCIEUX ! MERCI À TOUS), pourvu par des jeunes très motivés! Cette année, l’équipe s’est enrichie de la venue de Maëlle qui, pour notre plus grand plaisir, a décidé d’effectuer la 2 ème partie de son Service National Universel avec nous.

Maëlle a 16 ans et passe en 1ere. Maëlle a des appétences pour la guitare et le chant, kayakiste à ses heures, elle se dirige avec aisance vers un cursus littéraire.

Après avoir assisté à une visite guidée du Fort avec Nicole, nous lui avons demandé de parfaire ses connaissances à l’aide de l’exposition sur la même thématique, actuellement en place à la Médiathèque des Gaves. C’est donc tout naturellement que l’idée de lui faire écrire un article s’est installée. C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui le fruit de ses efforts, sans filtre ni retouche. (tout au mieux quelques corrections de fautes…N’est-ce pas Maëlle ? :))

Bravo pour ton travail Maëlle, et merci de ce coup de main très opportun ! (Et pour tous les autres aussi, d’ailleurs !)

Qu’est-ce que cette forteresse, creusée dans la montagne, qui domine la vallée d’Aspe ? Non, ce n’est pas l’Erebor de Tolkien, vous n’y trouverez ni nains, ni dragons … Mais vous pourrez peut-être apercevoir quelques Gypaètes Barbus, gardiens discrets du Fort du Portalet : et oui !

Ce fort immense, construit au XIXème siècle, après une histoire très riche et de nombreux travaux rouvre enfin ses portes au public !

Mais quels mystères se cachent derrière ces murs épais ?

Le Fort du Portalet, coincé dans la montagne, se trouve entre Urdos et Borce, dans la vallée d’Aspe, en face du chemin de la Mâture. Le Fort et ce chemin forment, à coup sûr, le duo gagnant de la randonnée à couper le souffle ! (Pour l’effort ou le paysage ? Telle est la question !)

Cette forteresse a été construite par le dernier Roi de France, Louis Philippe, en 1842. Mais il ne sera terminé que 28 ans plus tard !

A ses débuts, le Fort fait office de péage à la frontière franco-espagnole, de portail (“Portalet” = “Petit portail”).

En 1871, il est militarisé. Le 18ème régiment d’infanterie de Pau s’y installe pour prévenir de toute invasion espagnole. Ils auront beaucoup de temps pour tricoter : très peu d’Espagnols seront interceptés à la frontière. En 1914, le Fort n’est plus entretenu que par quelques gardes français.

En 1925, il sert alors de … centre de colonie de vacances !

Au début de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, la forteresse devient alors prison d’Etat. Pétain y fait enfermer Léon Blum, Paul Reynaud, Georges Mandel, Edouard Daladier et Maurice Gamelin. Tous sont transférés le 30 septembre, à part Mandel et

Reynaud, qui eux, seront livrés à l’armée allemande un an plus tard.

Pendant l’occupation, seuls quelques soldats allemands resteront au Fort, pour surveiller la frontière.

Et alors … BOUM !

En 1944, un groupe de résistants vient libérer le Fort !

En 1945, Pétain, jugé devant la Haute Cour de Justice, est enfermé au Portalet à son tour !

Le 16 septembre 1945, il est transféré sur l’île d’Yeu et y décédera le 23 juillet 1951.

En 1966, la bâtisse ne se fait pas oublier et est vendue à Jacqueline Fraiman, lors d’une vente aux enchères. Malgré les projets de l’entrepreneuse, le Fort est laissé à l’abandon.

Crédit photo Maëlle
Crédit photo Maëlle

 

30 ans plus tard, on y est !

Les élus valléens et une association pour la sauvegarde du Fort rachètent le site pour 500 000 francs. En 2005, le Fort est classé au titre des Monuments Historiques.

Mais il est ouvert, ou pas ?

Le Fort subit une série de travaux, de fermetures et d’ouvertures. Site fréquenté en cachette avant les années 2000, il devient de plus en plus populaire grâce à ses visites guidées jusqu’à l’arrivée d’un certain virus …

En 2019, il ferme ses portes et en 2020 commencent des travaux ambitieux.

Au menu : reconsolider les murs, diverses réparations, dévégétalisation des extérieurs, remise en état du pont d’Enfer et construction d’une passerelle himalayenne (Une passerelle suspendue relie désormais le chemin de la Mâture et le fort du Portalet en vallée d’Aspe).

Eté 2022, il rouvre enfin ses portes au public, sous forme de visites guidées : prenez vos gourdes, vos sacs à dos, de bonnes chaussures et vous êtes prêts à percer les secrets de cet imposant Fort dans la montagne !

 

Crédit photo Maëlle
Crédit photo Maëlle

Les visites : Comment ? Quand ?

Les visites se font sur inscription, sur le site internet des Pyrénées Béarnaises ou, par téléphone au 05 59 34 57 57.

Du mardi au samedi, de 10h à 12h.

Et jusqu’au 19 août : les mercredis et vendredis, de 14h30 à 16h30.

A dans 250 marches ….!!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous suggérons également ...

DossierWebzine

Quand les Jeux Olympiques rimaient avec fantaisie : retour sur des épreuves oubliées

De nombreuses disciplines ont été proposées au fil du temps dans le...

BrèvesWebzine

Une saga sportive riche en rebondissement !

L’histoire sportive d’Oloron Sainte-Marie est marquée par une quête constante d’infrastructures adaptées...

Coups de coeurWebzine

Arette : La flamme olympique fait des étincelles dans le cœur des villageois !

Ce lundi 20 mai 2024, le village d’Arette, niché au cœur des...

DossierWebzine

Le siècle d’or des patronages : d’une nécessité sociale à une aventure collective !

Club, fédération, association ou encore union sportive… sont des termes bien connus...