Accueil À voir L’art cinétique ou, l’art du mouvement
À voirDossierWebzine

L’art cinétique ou, l’art du mouvement

Dans la Nature tout est mouvement, en mouvement perpétuel, de la formation de notre univers à tout ce qui compose notre planète Terre (naissance des montagnes, naissance ou disparition d’iles, cours d’eau, volcans…).

Pourtant, de nos jours, et grâce aux inventions et progrès technologiques et scientifiques, on a tendance à ne plus vraiment voir que tout bouge encore, se meut en permanence, que ce soit au-dessus de nos têtes, sous nos pieds ou encore autour de nous… que ces mouvements de la nature ne nous servent plus instinctivement à nous orienter ou nous « régler » comme cela se faisait dès les débuts de l’Humanité.

La 2nde période de la programmation “Mouvements” de la Villa Bedat fait honneur aux mouvements de la Nature, et plus particulièrement des éléments naturels Ciel – Terre- Eau.

Comment alors ne pas évoquer l’art cinétique qui est l’incarnation même de ce mouvement ?

Il s’agit ici de penser l’œuvre ouverte. Une beauté plastique. Mouvante et émouvante.

 

"Bicyclette", sculpture de Marcel Duchamp
“Bicyclette”, sculpture de Marcel Duchamp

 

 

L’espace, l’œuvre et le spectateur

L’art cinétique est un courant artistique qui émerge dans les années soixante, qui englobe une grande variété de techniques et de style, et qui propose des œuvres qui sont en mouvement OU mises en mouvement (par un moteur, par le vent, l’eau, le spectateur …). Autrement dit, des œuvres qui se meuvent ou qui sont mues.
Dans le cadre du parcours artistique évoquant le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, installé à l’initiative de l’association Camino, Oloron-Sainte-Marie offre un véritable musée en plein air et  présente notamment une œuvre exemplaire de l’art cinétique : « Physichromie double-face » pour Oloron-Sainte-Marie, de Carlos Cruz-Diez, installée au Parc du Gave d’Aspe (passerelle Carmen Bazan).

L’art cinétique de Carlos Cruz-Diez, chez nous, à Oloron Sainte-Marie

Carlos Cruz-Diez est né au Venezuela en 1923, il est naturalisé français et s’installe à Paris dans les années 1960 (il meurt à Paris en 2019).
Il est un acteur et représentant majeur de l’art cinétique. 
Théoricien de la couleur, Carlos Cruz-Diez fait de multiples investigations sur le phénomène de la couleur. Il appréhende la couleur comme une réalité autonome évoluant dans l’espace. “Dans mes œuvres, la couleur apparaît et disparaît au cours du dialogue qui se génère entre l’espace et le temps réels.”
Les Physichromies de Cruz-Diez mettent en évidence l’interaction entre couleur et spectateur. Elles ont pour principe moteur l’optique, c’est-à-dire l’œil du spectateur. En se déplaçant devant l’œuvre, le spectateur adopte différents points de vue. L’œuvre est composée de plaques de plexiglas posées sur des aplats de couleurs primaires, ce sont les trames. Ces trames se transforment mutuellement, générant de nouvelles gammes chromatiques. Cet assemblage de couleur varie, d’autres couleurs apparaissent lorsque l’œil du spectateur, ou la source lumineuse, est en mouvement.
« Les œuvres que je réalise dans l’espace urbain et dans l’habitat, sont conçues comme un discours plastique qui se génère dans le temps et l’espace, et qui crée des situations et des évènements chromatiques qui changent la dialectique entre le spectateur et l’œuvre. Au contraire des artistes médiévaux, de la Renaissance et même des muralistes mexicains, mes œuvres ne contiennent pas de discours référentiels. Elles constituent le support d’un évènement qui évolue dans le temps et dans l’espace réels et qui s’altèrent en dépendant du déplacement de la lumière et la distance de spectateur par rapport à l’œuvre» 
NB : Pour aller plus loin (en restant tout près !)  à voir à Pau au musée des Beaux Arts, Le Tour Jaune (1971), une sculpture de Jesus Rafael Soto.
"Physichromie double-face", sculpture de Carlos Cruz-Diez à Oloron
“Physichromie double-face”, sculpture de Carlos Cruz-Diez à Oloron

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous suggérons également ...

DossierWebzine

Question d’eau au quotidien d’hier à aujourd’hui

L’eau a toujours joué un rôle crucial dans la vie des habitants...

Coups de coeurWebzine

À la découverte des trésors passés du Béarn : sources, bains, moulins et stations thermales

Sources et bains – Aspe, Ossau, Barétous et Soule On le sait,...

BrèvesWebzine

💧Le moulin Cassabé

Notre Béarn a une longue et riche tradition de fabrication de papier....

DossierWebzine

Quand les Jeux Olympiques rimaient avec fantaisie : retour sur des épreuves oubliées

De nombreuses disciplines ont été proposées au fil du temps dans le...